Santé & sécurité

  1. Accueil
  2. Actualités

Actualités

Risques psychosociaux

Usages professionnels des outils numériques et conditions de travail : quels liens ?

par

La DARES vient de publier une étude sur la question des liens entre outils numériques et conditions de travail. Il est clair qu’à l’heure du « droit à la déconnexion » et du développement du télétravail, à « l’ère du digital », l’effet de l’usage des outils numériques fait débat. Alors, meilleures conditions de travail grâce à ces technologies ou, au contraire, impacts négatifs sur les salariés ?

Des salariés toujours plus équipés et connectés

L’étude part tout d’abord d’un constat : les technologies de l’information et de la communication (TIC) se sont progressivement généralisées dans les entreprises depuis la fin des années 1990. Outils informatiques, messagerie, réseaux intranet et Internet constituent le quotidien de bon nombre de salariés aujourd’hui. A noter cependant : 30,9 % des salariés n’utilisent aucun matériel informatique ou numérique dans le cadre de leur travail en 2013.

Autre précision utile : le taux d’utilisation des TIC varie d’une catégorie socioprofessionnelle à une autre. En 2013, plus de 90 % des cadres sont ainsi connectés contre un peu plus de 10 % des ouvriers.

L’utilisation d’Internet à des fins professionnelles est en très forte hausse entre 2005 et 2013 : la moitié des salariés l’utilise désormais, contre un peu plus d’1/3 en 2005. De même, l’utilisation d’une messagerie électronique se généralise (52,2 % des salariés en 2013, contre 43,7 % en 2005).

En moyenne, les salariés équipés de matériel ou d’applications informatiques l’utilisent 4,3 heures par jour. Parmi les utilisateurs de matériel informatique, 63,3 % l’utilisent 3 heures ou plus par jour (83,8 % chez les cadres).

Le téléphone portable occupe une place particulière (44,8 % des salariés en 2013) et son utilisation professionnelle s’accompagne de nouveaux usages (accès à une messagerie à distance, au réseau de l’entreprise, à des applications de suivi, etc.).

Des effets du numérique sur les conditions de travail

Les conditions de travail sont-elles impactées positivement par l’utilisation des TIC ? Pas si simple de répondre à cette question. La réponse varie selon que l’utilisateur est mobile ou sédentaire, connecté ou non à un réseau et a un usage « peu intensif », « modéré » ou « intensif ».

Impact positif : l’usage des TIC peut entrainer un développement de l’autonomie au travail, un sentiment de satisfaction ou une relation de confiance entre l’entreprise et le salarié. Des éléments pris en compte dans la qualité de vie au travail…
Impact négatif : les TIC peuvent, inversement, être associées à des conditions de travail dégradées et des facteurs de risques psychosociaux.

Par exemple, en cas de travail mobile et d’usage des TIC, la charge de travail et la charge mentale sont dites importantes et les salariés évoquent un débordement du travail sur la sphère privée.
Les utilisateurs d’outils numériques connectés - mais sédentaires - déclarent avoir une charge de travail importante malgré des postes a priori plutôt routiniers et une pénibilité physique moindre. Bien qu’ils disposent de marges de manœuvre relativement importantes, ces salariés ne bénéficient pas d’autant de reconnaissance que les utilisateurs d’outils mobiles.

Catégorie moins visible, les salariés équipés d’outils informatiques mais ne disposant pas de messagerie électronique ni d’accès à Internet cumulent contraintes physiques et travail intense, faibles marges de manœuvre et soutien social faible. Face à un travail prescrit et normé, et malgré des cadences élevées, leur sentiment de pression au travail ou de charge de travail excessive est néanmoins plus faible que celui du reste des utilisateurs d’outils informatiques.

Le débat n’est donc pas terminé sur les liens entre TIC et conditions de travail…


DARES, Analyses, Juin 2018, n° 29 (quels liens entre les usages professionnels des outils numériques et les conditions de travail ?)

Vous avez une question en droit du travail ? Notre service d'experts peut vous fournir une information réglementaire adaptée par téléphone.

Rendez-vous sur Tissot Assistance Juridique pour obtenir un complément d'information et souscrire à l'offre.