Santé & sécurité

  1. Accueil
  2. Actualités

Actualités

Seniors : état de santé, conditions de travail et maintien en emploi

Publié le par dans Sécurité et santé au travail.

Lors d’une réunion du 23 mai 2019, le Conseil d’Orientation sur les Retraites (COR) s’est intéressé aux liens entre état de santé et conditions de travail sur le maintien en emploi des seniors. Abordant plusieurs sujets d’actualité brûlants, dont l’âge de départ à la retraite, le COR s’est notamment penché sur la question de l’impact des conditions de travail…

Etat de santé des seniors sur le marché du travail et retraite

Quelles relations croisées entre travail et fin de vie active en fin de carrière ?

Absence de comportements à risque, accès aux soins ou encore conditions matérielles de vie favorables permettent d’appréhender positivement le lien entre travail et santé.

Mais des problèmes de santé peuvent avoir des conséquences sur les trajectoires professionnelles.

Exemple
Le lien entre état de santé dégradé et non-emploi ou cessation précoce d’activité chez les personnes de plus de 50 ans. Le travail pourrait également avoir un effet délétère sur la santé des personnes de faible niveau de qualification astreintes à des travaux pénibles.

Que prévoit la réglementation actuelle ?

Plusieurs dispositifs permettent de partir à la retraite avant l’âge légal d’ouverture des droits ou de lever la condition de durée d’assurance pour bénéficier du taux plein avant l’âge d’annulation de la décote pour raisons de santé, afin de corriger les conséquences observées de l’état de santé des assurés concernés.

Comment l’état de santé influence-t-il la décision de départ à la retraite ?

Parmi les 11 % de nouveaux retraités en 2015 et 2016 qui décrivent leur état de santé comme « mauvais » ou « très mauvais », la santé a été le principal motif de départ à la retraite.

Le système actuel corrige-t-il les conséquences observées de l’état de santé des inaptes ou ex-invalides ?

L’espérance de vie à 62 ans des bénéficiaires d’une pension pour inaptitude ou d’ex-invalide serait inférieure à celle des titulaires d’une pension normale d’au moins 4 ans, ce que ne compense pas totalement l’attribution du taux plein sans référence à la durée de carrière (seulement 2 ans plus précoce en moyenne).

Les conditions de maintien dans l’emploi des seniors

Quelle est la situation de l’emploi des seniors ?

Entre 2001 et 2014, les mobilités d’emploi ont été faibles entre 50 et 59 ans, nettement plus affectées par les modifications réglementaires sur les fins de carrière que par les fluctuations de l’activité économique. La DARES dresse également le constat d’une hausse de 16 points du taux d’activité des seniors depuis 2008 (2018 : + 0,5 point du taux de chômage).

Quels enjeux pour les politiques publiques ?

Malgré l’enjeu que constitue la formation pour les seniors qui souhaitent ou doivent changer d’emploi, on observe un moindre accès à la formation des salariés de plus de 50 ans, ceci à tous les niveaux de qualifications, la baisse étant plus précoce pour les employés et ouvriers.

Quelques enjeux :

  • des combinaisons à trouver entre prévention globale, actions ciblées, et appui à des « organisations apprenantes » ainsi qu’à des formes efficientes de mobilité professionnelle ;
  • un rapprochement entre les politiques dans le domaine de la santé au travail et celles qui visent le développement des savoirs professionnels ;
  • dans tous ces domaines, l’intérêt de promouvoir des dispositifs d’incitation, de suivi, d’accompagnement qui soient eux-mêmes « soutenables » (inscrits dans une perspective de moyen/long terme).

Pour finir, la problématique de la santé et du maintien en emploi dans un système universel à rendement défini a été évoquée au COR : cap sur la réforme des retraites.