Santé & sécurité

  1. Accueil
  2. Actualités

Actualités

Seniors, emploi et retraite : de l’importance de la qualité de vie au travail en amont !

Publié le par dans risques professionnels

Alors qu’une nouvelle réforme des retraites se dessine, que l’espérance de vie augmente et que l’âge de départ en retraite a (déjà) reculé, la question de l’emploi des « seniors » prend une dimension particulière. France Stratégie, dans son dernier rapport, souligne l’intérêt de la qualité de vie au travail des actifs pour permettre le maintien en emploi des seniors et éviter l’usure professionnelle. Logique.

L’emploi des seniors en France

Départs anticipés, changements démographiques ou encore réformes des retraites ont conduit à l’augmentation du niveau d’emploi des seniors. Le taux d’emploi des 55-64 ans est ainsi passé de 30 % en 2000 à 51 % en 2017. Pour autant, la France reste un mauvais élève avec un taux d’emploi des 60-64 ans de 29,4 % en 2017 contre 42,5 % en moyenne dans l’Union européenne…

Aujourd’hui, sur 10 Français de 60 ans, 4 sont en emploi, 3 sont en retraite et 3 sont au chômage ou inactifs.

Globalement mieux payés, plus souvent en CDI (qui demeure la norme pour les salariés âgés) et moins soumis au sous-emploi que leurs cadets, les seniors sont aussi moins souvent au chômage.

Mais les perspectives de reprise d’emploi diminuent fortement avec l’âge. En 2016, seuls 1,6 % des plus de 50 ans inscrits à Pôle emploi en sont sortis « pour reprise d’emploi » le mois suivant, contre 6,2 % pour les moins 25 ans de et 3,7 % pour les 25-49 ans. Ces difficultés des seniors à sortir du chômage se traduisent par de fortes proportions de chômeurs de longue durée au-delà de 55 ans.

Seniors et maintien en activité

Quels sont les freins à l’emploi des seniors ? Côté employeurs, plus de 75 % des managers interrogés pensent que l’âge joue en défaveur de l’embauche d’un candidat. Salaires plus élevés et absence de maîtrise des outils informatiques sont évoqués. Côté salariés, 28 % des départs à la retraite sont liés à des conditions de travail non satisfaisantes et 30 % à des problèmes de santé.

Aujourd’hui, les français partent en retraite à 61 ans et 10 mois en moyenne, soit un an plus tard qu’en 2003.

« Profiter de la retraite le plus longtemps possible » reste le motif de départ le plus souvent cité (73%), devant l’atteinte de l’âge légal d’ouverture des droits (69 %) et le bénéfice du taux plein (67 %).
S’agissant des réformes, les mesures qui consistent à modifier la durée d’assurance requise ont un impact équivalent à celui du relèvement de l’âge légal d’ouverture des droits à la retraite. Mais leurs effets ne sont pas mécaniques (Cf. réforme des retraites de 2010). Le recul de l’âge d’ouverture des droits (de 60 à 62 ans) a conduit à une progression de l’emploi des seniors pour la moitié des personnes concernées mais, pour les autres, à des reports vers le chômage et l’inactivité (longue maladie, invalidité).

Comment faire évoluer les choses ? Les auteurs du rapport sont clairs : les mesures qui visent le prolongement des carrières ne peuvent faire l’impasse sur un renforcement des logiques préventives dans le cadre d’une politique de gestion des âges plus globale. L’objectif serait de prévenir l’usure professionnelle, notamment par une amélioration des conditions de travail en amont des fins de carrière, dans la logique des principes généraux de prévention. D’autres leviers sont également évoqués : formation professionnelle ou encore gestion intergénérationnelle des emplois et des compétences pour faire évoluer les représentations. « Une liberté de choix sans qualité de vie au travail ne s’exercera pas dans un sens favorable à la poursuite de l’activité », concluent les auteurs.

Pourquoi continuer à travailler ? Intérêt de l’emploi et conditions de travail satisfaisantes restent la 1re raison conduisant les Français à maintenir leur activité professionnelle !

La gestion des seniors est un facteur important dans la lutte contre les risques psychosociaux. Vous trouverez plus d’informations sur le sujet dans la documentation des Editions Tissot « Risques psychosociaux ».


Les seniors, l’emploi et la retraite, rapport de France stratégie publié le 1er octobre 2018