Santé & sécurité

  1. Accueil
  2. Actualités

Actualités

Risques professionnels

Lieux de travail sains et maîtrise de substances dangereuses : campagne européenne 2018-2019 !

par

Dans le cadre de la stratégie de l’Union européenne en sécurité et santé au travail (2014-2020), l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) organise des campagnes de sensibilisation aux questions de sécurité et santé au travail. Pour 2018-2019, le thème est : « Lieux de travail sains - Maîtriser l’usage des substances dangereuses ».

Risques liés aux substances dangereuses sur le lieu de travail

Selon l’Agence européenne, les salariés sont exposés aux « substances dangereuses » sur de nombreux lieux de travail en Europe.

Mais…qu’entend-on par « substance dangereuse » ? Toute substance (gaz, liquide ou solide) qui présente un risque pour la sécurité et la santé des travailleurs :

  • produits chimiques (dans les peintures, colles, désinfectants, etc.) ;
  • contaminants générés durant un procédé (fumées de soudure, poussière de silice ou produits de combustion comme les gaz d’échappement émis par les moteurs diesel) ;
  • matières d’origine naturelle (poussière de grain, amiante, etc.).

Quelles peuvent être les conséquences d’une exposition à ces substances ?

  • des problèmes de santé à long terme (irritations cutanées, maladies respiratoires, cancers) ;
  • des risques pour la sécurité (incendie, explosion ou suffocation) ;
  • des coûts pour les entreprises…

Quelques chiffres ?
Selon l’enquête européenne sur les conditions de travail, la part de travailleurs indiquant avoir été exposés à des produits chimiques pendant au moins ¼ de leur temps de travail est restée stable depuis 2000, aux alentours de 17 %.

Les substances chimiques ou biologiques sont présentes dans 38 % des entreprises.

Parmi les secteurs les plus concernés figurent l’agriculture (62 %), la fabrication (52 %) et la construction (51 %).

L’EU-OSHA se fixe notamment pour objectifs de sensibiliser aux risques que posent les substances dangereuses sur le lieu de travail, de promouvoir une culture de prévention ou encore de cibler les travailleurs présentant des vulnérabilités et des besoins spécifiques.

Prix des bonnes pratiques « Lieux de travail sains »

L’Agence européenne rappelle, en lien direct avec les Principes Généraux de Prévention (PGP) applicables en France, que « les substances et les procédures dangereuses devraient être entièrement éliminées des lieux de travail » (par exemple, en élaborant de nouveaux processus de production).

Mais si cette élimination n’est pas possible, elle réaffirme que « les risques doivent être contrôlés au moyen d’une hiérarchie de mesures préventives, à savoir le principe STOP » :

  • substitution (alternatives sûres ou moins nocives) ;
  • mesures techniques (exemple : système fermé ou ventilation aspirante locale) ;
  • mesures organisationnelles (exemple : mesures pour limiter le nombre de travailleurs exposés ou la durée d’exposition) ;
  • protection personnelle (port des EPI).

Pour encourager les bonnes pratiques, l’Agence met en place un prix permettant la reconnaissance des pratiques innovantes en matière de sécurité et santé sur le lieu de travail. Les entreprises peuvent ainsi être récompensées pour leurs initiatives « fructueuses et durables » visant à contrôler l’usage des substances dangereuses sur le lieu de travail. La cérémonie de remise des prix des bonnes pratiques et sommet « Lieux de travail sains » aura lieu en novembre 2019.

Vous souhaitez participer ? Renseignez-vous sur ce site.

A suivre !