Santé & sécurité

  1. Accueil
  2. Actualités

Actualités

Instaurer le « vis ma vie » pour améliorer les conditions de travail

Publié le par dans Risques psychosociaux.

Il peut arriver qu’un évènement anodin pour un salarié ait des conséquences importantes pour d’autres services ou impacte la structure toute entière. Cela peut-être une simple négligence, un retard dans une mission, une erreur ou un infime détail. Comment faire prendre conscience des répercussions possibles de leurs actes aux salariés ?

Une action en apparence insignifiante peut avoir un effet « boule de neige ». La personne responsable de cette vétille n’a pas forcément connaissance des répercussions sur les autres services. Ces conséquences ont un coût, sans parler des différents acteurs qui interviendront par la suite. Cette situation peut aussi être source de stress ou de conflit pour d’autres salariés.

Des services de contrôle, de qualité, des formations sur le poste du travail sont mis en place. Des ratios, des taux, des réunions sont élaborés afin d’attirer l’attention et malgré cela, des erreurs se produisent et perdurent dans le temps.

L’événement peut aussi se produire lorsqu’un salarié nouvellement embauché se met rapidement à l’exécution de son nouveau travail. Parfois, il ne comprend pas la totalité de son rôle, il est confronté à de l’incompréhension dans l’élaboration de ses fonctions.

Dans les phases de l’apprentissage, il est mentionné que « la rétention d’information est plus efficace quand l’apprenant participe à l’action et qu’il est dans l’application immédiate ». Alors pourquoi ne pas mettre en place au sein des structures ce précepte par l’expérience de « vis ma vie » ?

Se confronter sur un autre poste est la meilleure façon d’assimiler, d’accepter et de prendre conscience des besoins des autres. Des informations dont ont besoin les collègues, de donner un sens à une activité.

Quand, comment organiser le « vis ma vie » ?

Cette mise en situation peut avoir lieu :

  • à l’embauche : durant la période d’intégration, prévoir un temps d’immersion dans chaque service afin de mieux s’imprégner des rôles de chacun, de comprendre les tenants et les aboutissants des différents postes. Sans oublier que cela offre la possibilité aux nouveaux arrivants de mieux connaître leurs collègues, d’appréhender leur place et leur entreprise ;
  • sur la base du volontariat : un changement de poste sur un jour. Un collaborateur prend la place d’un autre collaborateur. L’organiser régulièrement, le but étant de faire un maximum de roulement dans tous les services et à tous niveaux ;
  • quand un service est tributaire d’un autre service : souvent c’est source d’opposition, d’action chronophage ou de perte de temps. Les managers doivent pouvoir échanger sur les difficultés et de proposer « viens voir dans mon service comment cela se passe ».

Le collectif joue un rôle fondamental sur plusieurs points. Il est important que chaque salarié d’une structure puisse percevoir et déchiffrer ce qui se passe en amont et en aval de sa fonction. Il permet aux salariés de tester le poste de chaque salarié. Ils sont ainsi confrontés aux difficultés de chacun. Ils peuvent mieux saisir leur problématique et parfois avoir de nouvelles idées pour améliorer les conditions de travail.

Créer du lien

Il est reconnu que moins les gens se connaissent, plus il est difficile de les comprendre et de les accepter. Le « vis ma vie » est une expérience très puissante pour créer du lien. Il permet de faire évoluer la cohésion d’équipe, d’augmenter le degré d’implication, d’accroître la motivation au travail. La communication devient plus fluide, les échanges sont sur des bases plus saines. Les équipes sont plus soudées, plus performantes. L’entraide, la compréhension, l’altruisme se développent.

Certains peuvent penser que mettre en œuvre le « vis ma vie » est une perte de temps. La réflexion ne doit pas être sur le court terme mais sur le long terme : « Pour gagner, il faut accepter de perdre » (Luis Fernandez).

Vivre le quotidien d’un autre est levier de réussite et de performance. Pourquoi ne pas essayer ?