Santé & sécurité

  1. Accueil
  2. Actualités

Actualités

Risques professionnels

Harcèlement sexuel : #UneFemmeSurCinq : la campagne de sensibilisation du Défenseur des droits

par

Dans les suites de l’affaire Weinstein, après #metoo et #BalanceTonPorc, une nouvelle initiative a été prise pour combattre le harcèlement sexuel. Le 15 février, le Défenseur des droits a en effet lancé une campagne de communication pour inciter les femmes victimes de harcèlement sexuel à faire valoir leurs droits : #UneFemmeSurCinq.

Harcèlement sexuel au travail : quelques chiffres-clés

Selon une enquête réalisée en mars 2014 pour le compte du Défenseur des droits :

  • 1 femme sur 5 dit avoir été confrontée à une situation de harcèlement sexuel au cours de sa vie professionnelle ;
  • 20 % des femmes et des hommes déclarent connaître au moins une personne ayant été victime de harcèlement sexuel dans le cadre de son travail.


Les recours devant la justice et/ou l’employeur sont très peu fréquents :

  • près de 30 % des victimes de harcèlement n’en parlent à personne ;
  • moins d’1/4 en font part à la direction ou à l’employeur ;
  • seulement 5% des cas sont portés devant la justice.


Toujours selon cette enquête, 57 % des actifs (hommes et femmes confondus) s’estiment plutôt mal informés sur le harcèlement sexuel au travail.

Près de 9 actifs sur 10 estiment que le harcèlement sexuel n’est pas suffisamment reconnu dans les situations de travail. Le Défenseur des droits a donc décidé de lancer une campagne de sensibilisation.

Il souhaite également mieux faire connaître sa compétence en la matière. Le harcèlement sexuel étant lié à une discrimination en raison du sexe, il est possible de le saisir.

Harcèlement sexuel : prévenir-alerter-réagir

Ces 3 principes sont rappelés par le Défenseur des droits dans la campagne #UneFemmeSurCinq.

Comment identifier une situation de harcèlement sexuel ? La distinction entre 2 types de harcèlement sexuel est présentée, pour répondre au besoin d’information :

  1. les propos ou comportements à connotation sexuelle non désirés et répétés ;
  2. une pression grave dans le but, réel ou apparent, d’obtenir un acte de nature sexuelle.

Comment réagir ? Qui peut aider les victimes ? Des conseils précis sont donnés aux femmes et le mini site comprend les témoignages concrets.

3 vidéos, issues du concours de courts métrages sur le thème du harcèlement sexuel au travail, peuvent aussi être visionnées.

La campagne rappelle également que le Défenseur des droits peut, en cas de harcèlement sexuel, faire des recommandations aux employeurs. De fait, il a contribué à faire émerger la notion de « harcèlement environnemental ou d’ambiance » : un arrêt de la cour d'appel d'Orléans rendu en février 2017 a reconnu qu'une salariée, sans être directement visée par les agissements de harcèlement sexuel (photographies pornographiques, propos dégradants sur les femmes), subissait au quotidien un environnement de travail particulièrement hostile rendant ses conditions de travail insupportables. L’employeur est donc encouragé dans sa démarche de prévention du harcèlement sexuel au travail.

Pour finir, citons le Défenseur des droits lui-même : « Culture et mentalité font obstacle à une application efficace de la loi. Il faudrait donc que l’émotion légitime qui s’est exprimée depuis trois mois ne se résume pas à un feu de paille mais puisse contribuer à un profond, et nécessaire, changement des mentalités et des rapports sociaux » (avis 18-03 du 25 janvier 2018).

Sensibilisation, information et actions de formation sur la prévention du harcèlement sexuel au travail sont des voies possibles.

Pour vous aider à remplir vos obligations et éviter tout comportement inapproprié, les Editions Tissot vous proposent une affiche rappelant les points essentiels à retenir sur le harcèlement « Affiche Prévention du harcèlement ».

defenseurdesdroits.fr/unefemmesurcinq