Santé & sécurité

  1. Accueil
  2. Actualités

Actualités

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Fibres céramiques réfractaires : quelles mesures de prévention mettre en place ?

Publié le par dans Obligations de l’employeur.

Les fibres céramiques réfractaires (FCR) sont des fibres d’aluminium de silicate commercialisées depuis les années soixante et conçues pour des applications d’isolation thermique comprises entre 800 et 1450 °C. Elles ont été intégrées dans la liste de substances extrêmement préoccupantes candidates à l’autorisation de mise sur le marché.

Les fibres céramiques réfractaires (FCR) sont très résistantes aux hautes températures. Elles possèdent des caractéristiques remarquables : faible conductivité thermique, faible capacité calorifique, bonne résistance aux acides et aux chocs mécaniques. Elles sont classées dans la catégorie des fibres minérales artificielles.

Les fibres céramiques réfractaires sont utilisées dans différents secteurs d’activités, comme par exemple dans l’isolation thermique des fours industriels, dans des applications automobiles ou dans la protection incendie. Elles sont classées par l’Union européenne cancérogènes catégorie 2 dans le système préexistant, et cancérogènes catégorie 1B dans le système applicable depuis le 1er décembre 2010.

Quel que soit le type d’opération ou d’intervention, l’employeur et/ou les donneurs d’ordre public ou privé doivent procéder à une évaluation du risque, afin de mettre en place des mesures techniques et de protection propres à supprimer ou diminuer les risques au niveau le plus bas possible.

L’ensemble de ces données devra figurer dans le document unique d’évaluation des risques.

Pour s’assurer de n’avoir oublié aucun des risques présents dans l’entreprise, nous vous proposons de télécharger gratuitement un outil aidant à leur analyse et leur évaluation issu de l’ouvrage « Schéma commentés en santé sécurité au travail » des Editions Tissot.

La mesure prioritaire de prévention est la recherche de substitution de la FCR par un matériau moins dangereux ou par des procédés évitant leur mise en œuvre. Il existe actuellement des substituts tels que des laines de verre ou de roche (températures inférieures à 300 °C), des laines minérales (températures entre 700 et 1200 °C) ou des bétons isolants (température supérieures à 1200 °C).

Si cela n’est pas possible, une analyse des risques doit être réalisée pour toute opération nécessitant l’utilisation des fibres céramiques réfractaires (FCR). Cette analyse doit être faite pour l’ensemble des phases de l’opération et tenir compte des éléments suivants :

  1. Contraintes liées à la situation
    • les caractéristiques du site de l’intervention (activités à proximité, à l’intérieur ou à l’extérieur du site, l’accès, les circulations, etc.) ;
    • la localisation de l’intervention sur les FCR (à l’intérieur d’une machine, la température, la ventilation, l’électricité, etc.) ;
    • etc.
  2. Options techniques prises pour :
    • l’organisation du travail ;
    • les modes opératoires, intégrant les opérations élémentaires à réaliser ;
    • la planification du chantier ;
    • les types de l’intervention ;
    • les niveaux d’exposition d’émission des poussières, des déchets, etc. ;
    • la formation du personnel aux techniques mises en œuvre ;
    • les équipements de travail et de protection ;
    • etc.
  3. Autres risques que ceux liés aux fibres céramiques réfractaires :
  4. Les mesures organisationnelles
    A l’issue de cette évaluation, des mesures techniques et organisationnelles doivent être appliquées afin de :
    • limiter le nombre de salariés exposés et les quantités des fibres sur le lieu de travail ;
    • planifier et coordonner la présence des différents corps de métier pour éviter la présence simultanée sur la zone de travail ;
    • évacuer les FCR en utilisant un système d’aspiration à la source ;
    • délimiter les zones à risques et utiliser des signaux adéquats d’avertissements et de sécurité ;
    • mettre en place un dispositif d’urgence en cas de dépassement anormal d’expositions, en particulier lors d’une rupture du confinement du système clos ;
    • etc.

D’autres mesures telles que la formation à la sécurité et l’information des salariés aux risques auxquels ils ont été exposés lors de l’utilisation des FCR ou des mesures d’hygiène (nettoyage régulier des vêtements de travail, interdiction de manger, de boire ou de fumer) doivent également être respectées.


ED n° 6085 de l’INRS (Les fibres céramiques réfractaires – Guide de prévention) ; Code du travail, articles L. 4121–2 (évaluation des risques), R. 4121–1 (document unique)