Santé & sécurité

  1. Accueil
  2. Actualités

Actualités

Risques psychosociaux

Développer des relations positives au travail

par

Dans une société où l’autonomie et l’indépendance sont des qualités valorisées dans le monde du travail, paradoxalement, le savoir-être en équipe et le dialogue sont des éléments de communication qui tendent à devenir anecdotiques et qui dérivent parfois sur du harcèlement.

Pourtant, dans un souci de productivité et d’efficacité, développer des relations positives dans un environnement professionnel reste important. La nécessité de développer des relations positives intervient lorsque le dialogue est rompu ou lorsqu’un mal-être professionnel s’est installé.

Développer des relations positives au travail : une communication rompue

La communication étant la base de tout rapport humain et le contexte de l’entreprise mettant généralement en œuvre la liaison entre ses services, si elle fait défaut, les relations professionnelles peuvent rapidement virer au cauchemar. S’ensuivent alors des conséquences pour les collaborateurs mais aussi pour la productivité de l’entreprise.

Le collaborateur peut rentrer dans une spirale infernale de conflits, d’agressivité, de maladie voire de burn-out et même de stagnation professionnelle. Certains développent un comportement négatif par un manque de confiance en eux, un manque de résultat ou encore de reconnaissance.

Au sein de l’entreprise ces situations conflictuelles peuvent engendrer des erreurs dans les missions confiées, une perte de temps, un manque de résultat, de l’absentéisme, un dialogue social dégradé.

Ainsi, le développement de la négativité des uns installe un cadre de travail hostile et inconfortable pour les autres qui empêche d’avancer. La relation positive peut être difficile à instaurer et ce, quel que soit le niveau du problème.

Développer des relations positives au travail : les leviers d’amélioration

Un des premiers leviers face à un collaborateur hostile ou à une situation professionnelle frustrante est de développer des relations positives au travail.

« Changer le monde, commence par se changer soi-même » Roger Mondoloni.

Dans un premier temps, il convient de prendre conscience d’un changement de comportement et de la responsabilité de chacun. Ce travail répond à quelques principes de bases qui doivent absolument être mis en place :

  • reconstruire des relations de confiance (en soi et avec les autres) ;
  • être capable de parler de ce qui pose problème ;
  • réengager le dialogue ;
  • faire preuve d’humilité :
    • être capable de se rendre compte de ses propres erreurs ;
    • reconnaitre sa part de responsabilité.

La condition sine qua none à la réussite de cette démarche, c’est de savoir poser un cadre et des limites. Mais il faut également mettre en place quelques mécanismes simples :

  • développer son assertivité (capacité à s'exprimer et à défendre ses droits sans empiéter sur ceux des autres) ;
  • prendre du recul et lâcher prise ;
  • savoir dire non.

Il est aussi primordial de faire preuve d’intelligence linguistique en ayant un vocabulaire positif, accompagné de phrases positives. Mettre en œuvre une communication non violente.

Développer des relations positives au travail : les limites de la relation positive

En fonction des résultats obtenus, vous saurez ce qui fonctionne ou non avec les collaborateurs. Les limites de la relation positive sont celles de celui qui la refuse. Tout le monde n’y est pas réceptif ou n’est pas prêt à l’accepter. Certains ne vivent en effet que dans le conflit.

Mais il n’en reste pas moins, que même face au refus d’un collaborateur, la démarche vers une relation positive aura permis non seulement un autodiagnostic mais aussi de concentrer son énergie sur ce qui en vaut la peine et de ce qui peut évoluer.

Le bénéfice est direct : plus de confiance en soi, plus de sérénité, plus d’efficacité professionnelle et personnelle et être responsable de ses actes et de son comportement.

En conclusion, les relations positives ne sont pas synonymes de tout accepter. Bien au contraire, elles sont là pour affirmer aussi ce qui fait défaut ou ce qui ne plaît pas. Les appliquer demande de gérer ses propres limites avant tout mais aussi son intelligence émotionnelle.

Développer des relations positives au travail est l’une des voies permettant de lutter contre les risques psychosociaux. Pour vous aider dans cette démarche, les Editions Tissot ont conçu un guide dédié à cette thématique : « Risques psychosociaux ».