Santé & sécurité

  1. Accueil
  2. Actualités

Actualités

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Conditions de travail : une des causes importantes d’absentéisme au travail

Publié le par dans Risques psychosociaux.

La DARES a publié, le 12 février 2013, une étude sur les absences au travail des salariés pour des raisons de santé. Selon l’étude, cet absentéisme dépend de variables sociodémographiques comme l’âge, le sexe, la catégorie socioprofessionnelle… mais également des contraintes physiques et psychosociales dans le travail.

Au cours d’une semaine moyenne de la période 2003–2011, ce sont 678.000 salariés qui se sont absentés de leur travail pendant un ou plusieurs jours pour maladie, accident ou garde d’un enfant malade. Ce qui représente 3,6 % des salariés tous secteurs confondus.

L’absentéisme atteint jusqu’à 5,5 % lorsque les salariés cumulent au moins trois contraintes physiques parmi les suivantes :

  • exposition aux poussières et aux produits dangereux ;
  • port de charges lourdes ;
  • postures pénibles ;
  • vibrations ;
  • ou encore bruit.

La différence s’accentue encore plus pour atteindre 7,5 %  pour les salariés qui sont exposés à des contraintes psychosociales comme :

  • les agressions verbales, les injures ou les menaces ;
  • le harcèlement ;
  • les risques d’accident ;
  • être obligé de se dépêcher pour terminer son travail, etc.

Pour tout savoir sur les principaux risques psychosociaux, les Editions Tissot vous proposent leur documentation « Risques psychosociaux » et leur formation « Prévenir les risques psychosociaux » (prochaine date au 23 mai 2013).

Cette étude met également en lumière le fait que les ouvriers sont plus souvent absents pour raisons de santé que les cadres. Ils représentent 4,5 % contre 1,6 %. La principale raison de cet écart est que les cadres sont moins exposés que les ouvriers aux contraintes physiques dans le travail.

D’autres causes peuvent expliquer l’absentéisme, comme par exemple la sécurité ou non de l’emploi du salarié. Ainsi, les fonctionnaires représentent 3,9 % contre 3,7 %  pour les salariés titulaires d’un CDI depuis plus d’un an et 2,6 % pour les salariés titulaires d’un contrat de travail précaire (CDD et intérim), quelle que soit la catégorie professionnelle.

Les chiffres varient également selon le secteur d’activité. C’est le secteur du BTP qui compte le taux d’absentéisme le plus élevé avec 4 %.

En outre, des différences apparaissent selon l’âge des salariés. En effet, le taux d’absentéisme chez les salariés de 55–59 ans atteint 5,4 % contre 4,7 % pour les 60–64 ans et 2,9 % pour les 20–24 ans. Les femmes quant à elles représentent 4,1 % contre 3,1 % pour les hommes.

Enfin, l’étude de la DARES montre des différences de taux d’absentéisme selon les départements. Ainsi, le taux passe de 1,6 % pour Paris à 5,31 % dans les Hautes-Alpes. Ces différences sont dues en grande partie aux particularités de la main-d’œuvre utilisée. Par contre, ces variations géographiques diminuent considérablement si « on neutralise » l’effet de ces caractéristiques.

Nous vous proposons de télécharger l’intégralité de l’étude :

DARES, analyses, février 2013, n °009 (les absences au travail des salariés pour raisons de santé : un rôle important des conditions de travail)