Santé & sécurité

  1. Accueil
  2. Actualités

Actualités

Alerte canicule : protéger les salariés

Publié le par dans Obligations de l’employeur.

La France est actuellement touchée par une vague de chaleur. Certaines précautions doivent être prises pour permettre aux salariés de continuer à travailler en toute sécurité pendant ces fortes chaleurs.

Fortes chaleurs : réagir à la canicule 

L’employeur doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé de ses salariés (Code du travail, art. L. 4121–1).

Il a l’obligation de mettre à disposition des travailleurs de l’eau potable et fraîche (C. trav., art. R. 4225–2). Pour que cet impératif soit rempli au mieux, veillez à ce que les sources d’eau potable soient installées à proximité des postes de travail et en quantité suffisante.

Notez-le
L’employeur doit fournir au moins 3 litres d’eau par jour pour chaque travailleur sur un chantier (C. trav., art. R. 4534-143).

L’employeur est également tenu de renouveler l’air dans les locaux fermés de façon à éviter les odeurs désagréables ou que la température s’élève (art. R. 4222–1).

En cas d’alerte canicule, il est utile de mettre à disposition des salariés des moyens de protection (ventilateurs d’appoints, brumisateurs d’eau, stores extérieurs, etc.).

Il est aussi intéressant d’adapter les horaires de travail dans la mesure du possible (par exemple en faisant travailler les salariés plus tôt le matin).

Pendant les heures les plus chaudes, des pauses supplémentaires peuvent être prévues, dans une salle plus fraîche.

Il existe un plan d’action national qui définit les actions à mettre en œuvre, notamment par les employeurs.

Pour 2019, le ministère de la Santé a indiqué que le plan national en vigueur en 2017 et 2018 était reconduit.

Plan canicule 2017-2018

Fortes chaleurs : informer et prévenir

Il est bon de rappeler à tous les salariés les signes et symptômes des coups de chaleurs (maux de tête, fatigue, peau sèche et chaude, etc.).

Le risque de prendre un coup de chaleur existe en effet dans toutes les entreprises. Il peut toutefois être aggravé par certains facteurs liés au travail (peu de circulation d’air, travail physique exigeant, etc.) ou au salarié (pathologies cardiorespiratoires, insuffisance de consommation d’eau, etc.).

Il est conseillé de solliciter le médecin du travail pour obtenir un document, qui sera affiché, rappelant les risques liés à la chaleur, les moyens de prévention et les gestes à accomplir si un salarié se sent mal. Diverses affiches et dépliants pouvant également être téléchargés sur le site de l’INRS (http://www.inrs.fr/) ou demandés auprès de votre CARSAT.

Incitez également les salariés à se surveiller mutuellement pour déceler d’éventuels symptômes de coups de chaleurs et à les signaler.

Un numéro vert « canicule info service » (0 800 06 66 66), est mis en place par le ministère chargé de la santé. La période de veille saisonnière a débuté le 1er juin dernier.

Pour connaitre toutes vos obligations relatives à la santé des salariés, les Editions Tissot vous conseillent « Réglementation en santé sécurité au travail ».