Santé & sécurité

  1. Accueil
  2. Actualités

Actualités

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Absentéisme dans la Fonction Publique Hospitalière : des chiffres préoccupants

Publié le par dans accident du travail

Force Ouvrière a publié une étude portant sur 275.000 agents hospitaliers soit plus de 20 % de l’effectif total de la fonction publique hospitalière.

Les absences pour maladie ordinaire dans la Fonction Publique Hospitalière ont augmenté en 3 ans de 11 %, les accidents du travail ont progressé de 18 % et les maladies professionnelles de 20 %. Si le taux d’absentéisme était resté le même entre 2008 et 2011, il y aurait aujourd’hui dans les hôpitaux près de 10.000 agents supplémentaires à leur poste de travail alors qu’ils sont aujourd’hui absents. Entre 2008 et 2011, le nombre de jours d’absence pour raison de santé, hors congé maternité, est passé de 18,7 millions à 20,7 millions soit une augmentation de plus de 2 millions de journées. Il est observé une explosion des taux d’absentéisme sous toutes ses formes. 

Du point de vue de la maladie ordinaire, selon la taille des établissements l’augmentation a pu varier de 7 % à près de 20 %. Quant aux accidents du travail, le nombre de jours d’arrêts s’est accru de près de 16 % pour atteindre plus de 1,5 millions de journées de travail perdues par an.

Pour FO Santé, cette augmentation spectaculaire de l’absentéisme est due à la dégradation des conditions de travail à l’hôpital. En cause, pour le syndicat, les organisations du travail et les modes de management qui influeraient de manière importante sur ces absences et impacteraient la santé des personnels. Par ailleurs, la charge de travail pesant sur les agents présents est elle-même source d’absentéisme supplémentaire.

Afin de stopper l’hémorragie, FO Santé appelle à la mise en place de moyens supplémentaires pour remplacer les agents absents et à la création d’emplois. En pleine période de coupe budgétaire, d’économie et de réforme de la fonction publique, cet appel sera-t-il entendu et pris en considération ?