Management

  1. Accueil
  2. Actualités

Actualités

Soigner votre marque employeur pour bien recruter

Publié le par dans Recrutement.

La marque employeur se place comme une réponse à la guerre des talents et à la concurrence entre les entreprises pour attirer et retenir les meilleurs employés. Il s’agit de communiquer sur l’image de l’entreprise à l’extérieur. Cela se fait évidemment d’abord par l’animation des réseaux sociaux, la page carrières de l’entreprise (pour communiquer, véhiculer l’image de l’entreprise et la mettre en valeur), etc. Une collaboration entre les services RH et marketing/communication est alors souvent nécessaire, ce qu’on ne voyait pas il y a quelques années.

Améliorer l’expérience candidat par la marque employeur : un atout de poids !

Il existe un fort intérêt à optimiser l’expérience du candidat, qu’il devienne salarié ou non. Le processus de recrutement est le moment où le candidat aura ses premières relations avec l’entreprise, donc il est important qu’il en ait une bonne perception.
La personnalisation de chaque expérience est la clé pour accroître la force de votre marque employeur.
Et bien sûr, il faut prendre le temps de faire des retours aux candidats éconduits…

Au cœur de votre marque employeur, se trouvent vos collaborateurs qui sont les ambassadeurs de votre entreprise aujourd’hui

La marque employeur s’articule également autour de la vie du salarié dans l’entreprise : lors de son recrutement, pendant son « activité » au sein des services dans lesquels il va évoluer (surtout en ce moment avec les thématiques de qualité de vie au travail, de bien-être et le métier de « chief happiness officer » qui arrive dans les entreprises) et lors de son départ.

Il faut d’ailleurs veiller à ce que cette dernière étape se passe bien parce que le collaborateur va partir ailleurs et pourra, dans ce cas, parler positivement de votre entreprise. Bien gérer les départs et la séparation reste primordial pour véhiculer une image positive de l’entreprise, même pour ceux qui sont restés une courte période !

Les sites d’évaluation d’entreprises en ligne, par exemple Glassdoor, permettent aux collaborateurs de partager ce qu’ils pensent de leur entreprise : le management, la culture d’entreprise, l’ambiance, etc. Cela devient alors un véritable enjeu de réputation pour les entreprises qui y tirent (ou non) leur épingle du jeu.

Prendre le tournant de la marque employeur en toute sincérité

Le virage de la marque employeur est d’autant plus important que la « génération Z » arrive sur le marché du travail. Avec la défiance des jeunes générations vis-à-vis de l’entreprise, de plus en plus accrue, il est fondamental d’avoir une stratégie définie qui soit transparente, et surtout authentique, pour lever les freins et attirer des candidats qui vont s’investir dans votre entreprise.

Ce que renvoient vos collaborateurs sur votre entreprise a un impact sur ce que renvoie l’entreprise aux candidats, ainsi qu’aux clients. Cependant, ces efforts ne doivent pas être un simple coup de communication. Cela doit être pensé sur la durée et il faut s’investir sur le sujet. Il est vital que les entreprises prennent l’initiative de donner du sens à leur marque employeur car, pour ceux cherchant à jouer double jeu, le Bad Buzz n’est pas loin.

La marque employeur, aussi pour les PME !

On parle souvent de la marque employeur pour les multinationales ou les grandes entreprises.

Les PME sont encore assez frileuses dans leur démarche de marque employeur, la plupart pensent ne pas pouvoir rivaliser avec les grands groupes sur ce terrain. C’est ce que révèle un sondage mené par BPI France : seules 25 % des petites entreprises ont une rubrique employeur sur leur site web, et seulement 20 % de ces entreprises sont présentes sur les réseaux sociaux dans le cadre de leur recrutement.

Bien sûr, les PME ne peuvent pas développer une marque employeur comme le fait Google qui dispose d’un département dédié à ce sujet. Mais elles peuvent se démarquer avec de petites actions simples à mettre en œuvre : des petits événements ou petites attentions qui vont permettre de donner une expérience collaborateurs très positive et intéressante, par exemple avec la réalisation de témoignages vidéo, très faciles à relayer. Les candidats auront forcément une appréhension au sujet d’une entreprise qu’ils ne connaissent pas. Des témoignages disponibles en ligne permettront de briser, en partie, cette appréhension.

Autres idées : créer une page d’entreprise sur Facebook, Twitter et LinkedIn (c’est gratuit et cela ne peut qu’augmenter les chances de trouver le bon candidat), ou encore nouer des partenariats avec des écoles et des universités pour se faire connaître auprès des futurs diplômés, d’autant que les PME disposent d’un avantage reconnu : elles proposent bien souvent un environnement de travail « à taille humaine », ainsi qu’une agilité et une flexibilité que l’on trouve rarement dans les grandes structures. Cela est aujourd’hui très recherché des jeunes travailleurs, et notamment des Millennials.


* Sondage BPI auprès de 2000 dirigeants de petites et moyennes entreprises et d'entreprises de taille intermédiaire sur la thématique « Attirer les talents dans les PME et les ETI » réalisé en 2018.