Management

  1. Accueil
  2. Actualités

Actualités

Savoir exprimer votre désaccord

Publié le par dans Pratiques managériales.

Les erreurs que peuvent commettre vos collaborateurs dans leurs tâches quotidiennes ont très souvent pour cause un manque de savoir-faire, ou des objectifs insuffisamment précis, qu’il vous appartient de corriger. Cela peut également provenir d’une inattention ou d’un manque d’implication. Dans ce cas, il est important que vous exprimiez votre désaccord pour conduire vos collaborateurs à changer d’attitude. Cela nécessite d’apprendre à maîtriser vos propres émotions.

Comment exprimer votre désaccord de façon constructive

Votre capacité à exprimer votre désaccord est fortement liée à votre vision du conflit. Certaines personnes sont plus aptes que d’autres à y faire face. Il a été démontré que cette différence provenait de la façon de se représenter le conflit :

  • soit comme un aspect normal, voire nécessaire des relations ;
  • soit comme un aspect anormal qu’il faut éviter.

Or la bonne position se situe entre ces deux alternatives. À trop banaliser le conflit, vous risquez de ne pas l’anticiper suffisamment et d’en favoriser ainsi l’apparition. À trop vouloir l’éviter, vous limitez l’atteinte légitime de vos objectifs et mettez un frein à l’application de vos décisions. De plus, à trop éviter d’exposer vos souhaits d’amélioration, vous vous condamnez à laisser la place à un trop-plein d’émotions qui risque de s’exprimer à un moment inopportun, et de façon excessive et incontrôlée.

Comment faire pour l’éviter ?

La bonne attitude est d’informer, le plus rapidement possible, votre collaborateur de votre insatisfaction et des changements d’attitudes que vous souhaitez, afin que cela soit compréhensible. À cette fin, il est bon de prendre deux précautions dans votre manière d’interagir :

  • exprimer objectivement, le problème ;
  • exprimer la répercussion négative pour vous : votre émotion.

Les informations à donner

La première étape est de décrire votre mécontentement par des faits, et non par des expressions subjectives de jugement, d’interprétation ou de supposition. Cela peut vous conduire à des expressions de menace telles que : « Tu le fais exprès d’arriver en retard, n’est-ce pas ? » (accusation), « Franchement, tu te moques de moi ! » (interprétation). Une meilleure attitude serait d’exprimer sous forme d’un simple constat factuel : « Nous avions convenu de commencer à travailler à 9 h 00, il est 9 h 45, cela fait trois quarts d’heure que je t’attends ».

Une fois que vous avez reformulé l’action que vous souhaitiez, sans apporter de jugement subjectif, il faut, et c’est la seconde étape, exprimer votre déception ou votre désapprobation. Vous permettez ainsi à votre interlocuteur de mieux en mesurer la portée. Pour cela, débutez en utilisant le « je », et non le « tu » ou le « vous ». Préférez « Je suis énervé par… » plutôt que « Vous faites ça pour m’énerver, décidément ». Voici comment votre réaction pourrait être inadaptée. D’autres exemples de réactions inadaptées car n’apportant pas de précisions sur votre sentiment et votre émotion : « On ne peut pas te faire confiance, décidément ? » (jugement), « Quand on promet quelque chose, on tient sa parole » (moralisation).

De plus, votre mécontentement provient également de besoins qui n’ont pas été satisfaits. Besoins très divers, comme l’assurance d’être compris, d’être soutenu dans vos décisions, d’être considéré comme une personne qui peut aider ou conseiller, que vos échanges restent confidentiels, etc. Il est légitime que vous attendiez que votre collaborateur les prenne en compte. N’hésitez pas à les lui exprimer, ils l’aideront à percevoir ce que vous attendez de lui.

Vous pouvez vous appuyer sur ces formules utiles : « Il est important pour moi de m’assurer d’être compris », « Notre image auprès des clients est, pour moi, d’une importance capitale ».

Une fois ces quelques précautions prises, votre collaborateur comprendra mieux ce que vous ressentez, ce qui le conduira à prendre bien plus en compte votre souhait d’amélioration. Il sera temps d’explorer avec lui les meilleures solutions pour obtenir son changement d’attitude.

Pour plus de précisions, les Editions Tissot vous proposent leur documentation « Management : gérer son équipe au quotidien ».