Management

  1. Accueil
  2. Actualités

Actualités

Managers, et si vous permettiez à vos collaborateurs de troquer leur job ?

Publié le par dans Recrutement.

Le collaboratif devient la valeur montante de notre société, tout s’échange : objets, compétences, services, maisons... Alors pourquoi pas son job ? C’est ce que propose aujourd’hui une plateforme qui a déjà séduit maintes entreprises, révolutionnant ainsi le quotidien de certains de leurs salariés.

Quel est le principe ?

Cette plateforme, développée par la start-up JobiLX, permet aux managers ou DRH d’entreprises multiétablissements de promouvoir, auprès de leurs salariés, une solution d’échange de site de travail.

Exemple
Martine habite à Marseille, elle est caissière dans un supermarché à Aix-en-Provence. Christine est caissière dans la même entreprise, habite à Gardanne (soit à 12 km d’Aix), et travaille à Marseille. Elles vont tout simplement permuter leur poste de travail. Ainsi, grâce au rapprochement géographique, elles vont gagner du temps, de l’argent et du bien-être !

L’outil a été conçu pour optimiser les trajets au sein des entreprises multisites. Grâce à des algorithmes de matching et de scoring, il permet de recenser les temps de trajet de chaque salarié et de concevoir des « binômes » de collaborateurs susceptibles d’échanger leur poste. Ce faisant, chacun des deux collaborateurs concernés réduit de manière significative la distance entre son domicile et son lieu travail.

Tous les binômes détectés sont proposés au manager qui a la faculté de les soumettre aux intéressés, suivant leur intérêt pour une éventuelle mobilité.

Le « troc » se fait intraentreprise, de manière complètement consensuelle, à niveau de poste, de salaire et de compétences égal, et dans le respect du droit du travail. Le changement d’affectation fait l’objet d’un avenant au contrat de travail.

Pour quels types d’entreprises ?

La grande distribution, bien sûr : le groupe Carrefour a ainsi recensé plus d'un millier de salariés susceptibles d'échanger leur poste pour optimiser leur temps de trajet, parmi les 18 000 hôtes de caisse, employés de libre-service, préparateurs de commandes et conseillers financiers. L’enseigne Monoprix a également souscrit au principe, tandis que La Poste teste l'outil dans certaines unités des services courrier et au sein de son réseau de conseillers financiers.

Les établissements bancaires, le monde des assurances, le retail sont aussi éminemment concernés. Et pourquoi pas, les entreprises disposant d’un réseau national de commerciaux sédentaires ?

Globalement, tous les établissements multisites qui offrent à certaines catégories de collaborateurs des postes aux caractéristiques similaires peuvent être preneurs de la solution.

Quels avantages ?

Le système est vertueux à bien des égards : les salariés, les entreprises, et même la planète y trouvent leur compte.

L’amélioration du bien-être des salariés, tout d’abord : sans modifier intrinsèquement leur mission professionnelle, ils économisent de la fatigue sur leur temps de trajet et des frais de transport. Ils gagnent donc en pouvoir d’achat, ils sont plus heureux et certainement moins stressés.

Le manager, au niveau national, met de la cohérence dans l’affectation des postes de ses équipes, et réduit son turnover en anticipant lui-même l’épuisement lié aux longs parcours domicile-lieu de travail.

Au niveau local, il est toujours plus agréable de gérer des collaborateurs davantage épanouis… et moins enclins à arriver en retard !

L’entreprise, en proposant cette option à ses salariés, améliore la qualité de vie en entreprise, voit son taux d’accidents de trajet et d’arrêts maladie diminuer, optimise son taux de fidélisation salariés et son bilan RSE. Tout cela est bénéfique à son image de marque employeur.

Tous ces petits switchs, enfin, représentent inévitablement une réduction de l’empreinte carbone qui profite à tous !