Management

  1. Accueil
  2. Management
  3. Actualités
  4. Management

Actualités

Pratiques managériales

Management d’équipe : les trois composantes clés de la réussite

Publié le 13/02/2018 à 08:25 par

Quel rôle jouez-vous en tant que manager dans l’amélioration des performances de votre équipe ?

Les trois composants clés de la réussite de votre management

Si vous observez autour de vous les personnes qui réussissent, vous pourriez remarquer la présence constante de 3 comportements :

  1. elles se fixent des objectifs atteignables ;
  2. elles mesurent le niveau d’atteinte des objectifs fixés ;
  3. si elles n’atteignent pas leur objectif, elles analysent ce qui a fait défaut, elles refont en modifiant dans le bon sens jusqu'à la réalisation de ce qui était visé.

De cette observation, ressortent 3 comportements fondamentaux pour orienter vos actions de management :

  1. se donner un objectif et le transmettre : peu importe que cet objectif soit défini par vous-même, par vos collaborateur(s) ou en commun. Pour que cette étape soit utile à la performance, il faut que l’objectif soit suffisamment précis, compréhensible et mesurable pour vos collaborateur(s) (et non pas seulement pour vous !) ;
  2. mesurer l’atteinte de l’objectif : cette étape va permettre de montrer votre intérêt et votre proximité avec vos collaborateurs. Cette mesure est déterminante aussi bien en cas de réussite, pour les féliciter, qu’en cas d’échec pour en analyser les causes avec eux. Cependant, le choix des objectifs à mesurer et la fréquence de mesure sont à adapter au cas par cas ;
  3. exploiter les informations sur les résultats insuffisants : cette étape permet de cerner les causes du manque de résultat et de mettre en œuvre un plan d’action pour aider vos collaborateurs à s’améliorer. C’est l’étape la plus importante et la plus souvent négligée.

L’échec comme information utile à la réussite de votre management

Les sportifs de haut niveau en sont les premiers exemples : l’échec est une information pour progresser. Michael Jordan le fameux basketteur américain disait : « J’ai raté 9000 tirs dans ma carrière et perdu presque 300 matchs. 26 fois, on m’a fait confiance pour prendre le tir de la victoire et je l’ai raté. J’ai échoué encore et encore et encore dans ma vie. C’est pourquoi j’ai réussi ! ».

Lorsqu’un collaborateur n’atteint pas un objectif escompté, les réactions les plus communes seront les deux suivantes :

  • incriminer le collaborateur pour son manque d’effort ;
  • l’exhorter à faire plus d’effort.

Bien entendu, aucune de ces deux réactions ne fonctionne. Votre attitude doit être d’utiliser le troisième ingrédient de votre management, à savoir l’exploitation des résultats, et ne pas vous contenter de rejeter la faute sur vos collaborateurs. L’échec doit être perçu comme une information pour s’améliorer.

3 causes d’échec peuvent être présentes, et chacune est liée à l’objectif visé :

  1. l'objectif n’est pas adapté à la compétence de vos collaborateurs :
    Il doit correspondre au niveau de compétence de vos collaborateurs. Et le tout premier aspect de ce niveau est la compréhension elle-même de l’objectif à atteindre. Il vous faut donc le vérifier auparavant. Cela conduit à deux points de vigilance : adapter l’énoncé de votre objectif à la compréhension de vos collaborateurs, et leur permettre d’acquérir les compétences préalables nécessaires à son atteinte.
  2. l’objectif n’est pas adapté à l’environnement :
    Cela peut apparaître lorsque les exigences de résultats des objectifs sont incompatibles avec les conditions de travail. Celles-ci renferment les outils, les méthodes et tous les moyens humains et matériels nécessaires à la réalisation de l’objectif. Ces moyens peuvent manquer ou être difficiles d’accès et devenir la cause du manque de résultat, et il vous faut donc en vérifier la présence.
  3. l’objectif n’est pas adapté à la motivation de vos collaborateurs :
    Vous préférez certaines tâches ou avez une opinion négative sur certaines d’entre elles. Vos collaborateurs également ! Si vous estimez que ces considérations n’ont pas le droit d’être prises en compte, alors vous créez les conditions d’un échec potentiel. En revanche, si vous essayez de détecter ses convictions et désaccords, alors vous pourrez exprimer l’objectif en des termes les plus motivants pour vos collaborateurs.

Pour plus de précision, les Éditions Tissot vous proposent leur documentation « Management : gérer son équipe au quotidien ».

Vous avez une question en droit du travail ? Notre service d'experts peut vous fournir une information réglementaire adaptée par téléphone.

Rendez-vous sur Tissot Assistance Juridique pour obtenir un complément d'information et souscrire à l'offre.