Droit du travail & RH

  1. Accueil
  2. Actualités

Actualités

Filtre actif : Petites et Moyennes Entreprises

Conventions collectives : une société de conseil en propriété intellectuelle ne relève pas de la convention SYNTEC-CINOV

Publié le par dans Conventions collectives.

Appliquer la bonne convention collective à ses salariés est parfois un casse-tête pour l’employeur. Pourtant, quelques réflexes simples permettent de déterminer la convention collective applicable, notamment à partir de l’activité principale exercée par l’entreprise.

Rupture conventionnelle : l’état de santé du salarié peut altérer son consentement

Publié le par dans Rupture du contrat de travail.

La rupture conventionnelle est une rupture d’un commun accord du contrat de travail. Cette rupture ne peut pas être imposée par l’une des parties. Pour rappel, la rupture est nulle si le consentement est vicié. Ce qui peut être le cas lorsque l’état de santé du salarié altère son consentement.

Barèmes des indemnités de licenciement sans cause réelle et sérieuse

Liberté de choisir son avenir professionnel : égalité de rémunération et lutte contre les violences sexuelles et sexistes

Publié le par dans Rémunération.

Le projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel prévoit des dispositions pour lutter contre les inégalités professionnelles entre les femmes et les hommes. Cela passerait notamment par la mise en place d’un indicateur pour mesurer les éventuels écarts de salaire. Un autre domaine important dans ce projet est la lutte contre les violences sexuelles et sexistes.

Travailleurs handicapés : mesures prévues par le projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel

Publié le par dans Contrat de travail.

Le projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel comprend un volet pour l’emploi des personnes en situation de handicap. Le taux de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés resterait dans un premier temps fixé à 6 %. Les contrats avec les secteurs adaptés ou protégés ne permettraient plus de s’acquitter partiellement de l’obligation d’emploi. Ces recours seraient toutefois valorisés.

Puis-je licencier un salarié qui dénigre mon entreprise sur internet ?

Publié le par dans Sanction et discipline.

L’un de vos salariés s’est vertement exprimé sur le web à propos de votre entreprise et vous souhaitez le sanctionner. S’il peut librement s’exprimer, votre salarié ne doit pas abuser de sa liberté d’expression. Dans quelle mesure pouvez-vous prendre une sanction disciplinaire à l’encontre de l’intéressé, voire le licencier pour faute ?

Conventions collectives : un nouveau texte conventionnel peut-il introduire une inégalité de progression des salaires ?

Publié le par dans Conventions collectives.

Le principe « À travail égal, salaire égal » alimente souvent les contentieux devant les prud’hommes. En effet, dans certaines situations, son application pratique est délicate. Tel est le cas lors de l’entrée en vigueur d’une nouvelle convention collective : si un salarié en poste s’estime lésé par le nouveau texte, l’employeur doit-il maintenir sa situation antérieure ?

Reforme formation professionnelle : le compte personnel de formation

Publié le par dans Formation professionnelle.

L’ambition du projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnelle est de faciliter le recours à la formation professionnelle. Pour cela, il est prévu de rénover le compte personnel de formation : monétisation de l’alimentation des droits à la formation, mise en place d’une application numérique, le CIF remplacé par un CPF de transition professionnelle et un accès à plus de formations avec la fin des listes de formations éligibles.

Licenciement pour insuffisance professionnelle

Publié le par dans Licenciement.

Votre salarié n’accomplit pas sa mission de manière satisfaisante et ce, malgré votre aide. Vous souhaitez donc vous séparer de lui mais ne savez pas comment faire. Avez-vous pensé au licenciement pour insuffisance professionnelle ? Toutefois, cette rupture du contrat de travail est strictement encadrée. Vous devez donc en connaître tous les tenants et aboutissants afin de ne pas faire de mauvais choix.

Réforme de la formation professionnelle : la contribution unique formation-alternance

Publié le par dans Formation professionnelle.

Aujourd’hui, les entreprises sont assujetties à la taxe d’apprentissage et à la contribution relative à la formation professionnelle continue. Avec le projet de loi sur la liberté de choisir son avenir professionnel prochainement discuté à l’Assemblée nationale, une contribution unique fusionnerait ces deux modes de financement.

Réforme de la formation professionnelle : l’entretien professionnel

Publié le par dans Formation professionnelle.

Les prochaines discussions à l’Assemblée nationale sur le projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel sont prévues à compter du 11 juin 2018. Ce projet prévoit une rénovation en profondeur de la formation professionnelle afin de faciliter son exercice… L’entretien professionnel pourrait notamment être aménagé dans le cadre d’un accord collectif (périodicité et actions mises en place).

Contrôle URSSAF : la charte du cotisant contrôlé est mise à jour

Publié le par dans Rémunération.

Sous certaines conditions, avant qu’un contrôle URSSAF soit effectué, vous recevez un avis de contrôle au moins 15 jours avant la première visite. Dans cet avis, il est fait état de la charte du cotisant contrôlé qui présente notamment les droits du contrôlé. Cette charte récemment mise à jour vient d’être publiée au Journal officiel.

URSSAF : charte du cotisant controlé

Bulletin de paie simplifié : les modèles officiels sont modifiés

Publié le par dans Rémunération.

Depuis le 1er janvier 2018, les entreprises ont adopté le bulletin de paie simplifié. Les modèles officiels de bulletins de paie sont modifiés suite à la suppression de la cotisation maladie salariale (janvier 2018) et de la cotisation salariale d’assurance chômage (janvier et octobre 2018). Ces modèles seront à nouveau modifiés en raison du prélèvement à la source et de la fusion des régimes de retraite complémentaire (AGIRC-ARRCO) en janvier 2019.

Modèles officiels de bulletins de paie simplifiés 2018-2019

Egalité professionnelle : 15 actions pour en finir avec les écarts de salaires et lutter contre les violences sexistes et sexuelles

Publié le par dans Rémunération.

Muriel Pénicaud, ministre du Travail, et Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes ont présenté, le 9 mai dernier, 10 actions pour lutter contre les inégalités salariales et 5 actions pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles.

15 actions pour une égalité professionnelle réelle entre les femmes et les hommes

Conventions collectives : faut-il proratiser le montant des primes en fonction de la durée du travail des salariés ?

Publié le par dans Conventions collectives.

Faire travailler des salariés à temps partiel implique de connaître précisément leurs droits, notamment vis-à-vis de la convention collective. Si celle-ci peut adapter certaines de ses dispositions, comme proratiser le montant d’une prime pour les temps partiels, que faire en l’absence de précision ?

Intéressement : absence du dépôt de l’accord = absence d’exonération pour les sommes versées

Publié le par dans Rémunération.

Les sommes versées au titre de l’intéressement sont exclues de l’assiette des cotisations de Sécurité sociale. Mais attention, cette exclusion est subordonnée notamment au dépôt de l’accord d’intéressement. Conservez les preuves de ce dépôt, cela peut être utile pour éviter un redressement URSSAF.

Concours de conventions collectives : l’indemnité la plus élevée n’est pas toujours la plus favorable !

Publié le par dans Conventions collectives.

Une entreprise relève parfois de plusieurs conventions collectives (nationale et régionale par exemple). Dans ce cas, lorsque des avantages identiques sont prévus, l’employeur doit accorder le plus favorable au salarié. Cette comparaison se fait globalement, pour tous les salariés concernés, et non pas pour chaque individu.

Journée de solidarité : le choix du lundi de Pentecôte n’est pas automatique

Publié le par dans Congé, absence et maladie.

La journée de solidarité correspond à une journée supplémentaire de travail par an pour le salarié. Comment sont fixées les modalités de mise en place de cette journée de solidarité ? Sachez notamment que la journée de solidarité n’est pas obligatoirement le lundi de Pentecôte et qu’imposer un jour de congé payé légal pour la journée de solidarité est risqué.

RH et formation professionnelle

Les RH, clé du succès de la nouvelle réforme de la formation professionnelle ?

Publié le par dans Formation professionnelle.

Après celle du droit du travail, arrive la réforme de la formation professionnelle, liée à celle de l’apprentissage et de celle de l’assurance-chômage. Changement de gouvernance, évolution du financement, simplification du versement des cotisations, élargissement du CPF… voilà pour les points les plus relayés et qui nécessitent encore des précisions sur les mesures de mise en œuvre. Mais le point saillant, celui qui aura le plus d’impacts est indiscutablement la disparition d’incitation à former dans les entreprises. Quelles conséquences cela aura-t-il sur l’employabilité de nos collaborateurs ? Qu’attendront-ils des services RH dans ce contexte ?

Calcul de l’ancienneté : les absences liées à une maladie professionnelle

Publié le par dans Congé, absence et maladie.

L’ancienneté conditionne l'octroi d'un certain nombre d’avantages accordés au salarié. Il peut s’agir de droits prévus par le Code du travail, comme par exemple, le droit et le calcul de l’indemnité de licenciement, la durée du préavis, etc. Certaines absences suspendent l’ancienneté, sauf dans certains cas prévus par le Code du travail, voire la convention collective.

Négociation d’un accord d’entreprise avec un DS : accord majoritaire depuis le 1er mai 2018

Publié le par dans Relations avec les représentants du personnel.

En matière d’accord d’entreprise négocié avec les délégués syndicaux (DS), la loi travail avait prévu de rendre tous les accords d’entreprise majoritaires au plus tard au 1er septembre 2019, avec aussi une possibilité d’adoption par référendum pour certains accords non majoritaires. Cette date a été avancée au 1er mai 2018 par les ordonnances Macron.