Droit du travail & RH

  1. Accueil
  2. Actualités

Actualités

Loi Rebsamen : les principales mesures

Publié le par

Téléchargez gratuitement ce dossier de synthèse

En soumettant ce formulaire aux Editions Tissot, vous acceptez que les informations saisies soient traitées pour vous envoyer ce contenu gratuit.

Le remplissage des champs marqués par un astérisque (*) est obligatoire. Le défaut de remplissage ne nous permet pas de traiter votre demande.
Vous pouvez retirer votre consentement à tout moment. Pour connaître et exercer vos droits, veuillez consulter notre Politique de protection des données personnelles.

Si vous ne souhaitez pas être sollicité(e) à propos des offres de produits et services des Éditions Tissot, gérez vos préférences de réception sur cette page.

La loi relative au dialogue social et à l’emploi dite « loi Rebsamen » a été publiée au Journal officiel du 18 août 2015. Ce dossier vous présente les principales mesures de cette loi.

  • Commission paritaire régionale interprofessionnelle et de nouveaux salariés protégés
  • Aménagement de certains seuils d’effectif liés au CE
  • De nouveaux droits pour les représentants du personnel
  • Elargissement de l’utilisation des heures de délégation des délégués syndicaux
  • Nouveau seuil pour la DUP et élargissement au CHSCT
  • Les principaux changements relatifs au CHSCT
  • Les nouveautés relatives aux réunions des représentants du personnel
  • Une nouvelle rubrique pour la BDES et davantage d’informations pour le CHSCT
  • Réduction du nombre de consultations et de négociations obligatoires
  • La négociation d’un accord collectif est facilitée
  • Rémunération du salarié en congé de formation économique, sociale et syndicale
  • Inaptitude professionnelle et exception à l’obligation de reclassement
  • Renforcement du rôle du médecin du travail
  • Mise en place d’un référentiel branche pour la pénibilité et fin des fiches pénibilité
  • Possibilité de travailler dans plusieurs entreprises en cas de contrat de professionnalisation
  • Le contrat unique d’insertion-contrat initiative-emploi est assoupli
  • Le CV anonyme devient facultatif
  • Salarié protégé et exception à la saisine de l’inspection du travail en fin de CDD
  • Lutter contre le sexisme au travail
  • Aide au recrutement et délai de rupture du contrat d’apprentissage
  • Des contrats de mission pouvant aller jusqu’à 36 mois pour le CDI intérimaire
  • 2 renouvellements pour le CDD
  • Burn-out et maladie professionnelle
  • Vers la création d’un compte personnel d’activité