Droit du travail & RH

  1. Accueil
  2. Actualités

Actualités

Votre mot-clé : " Entretien préalable "

L’entretien préalable est destiné à permettre aux parties de s’expliquer sur le principe d’une éventuelle rupture.

Tenue de l’entretien préalable

L’entretien préalable se tient sur les lieu et temps de travail. Au cours de cet entretien préalable, l’employeur doit exposer le ou les motifs qui le conduisent à envisager le licenciement. Il doit ensuite écouter les explications ou observations du salarié.

Assistance lors de l’entretien préalable

Lors de l’entretien préalable, le salarié peut se faire assister par un membre du personnel, ou un conseiller de son choix. Quant à l’employeur, il ne peut se faire assister que par une personne appartenant au personnel de l’entreprise.

Annoncer publiquement à des salariés le licenciement d’un collègue avant l’entretien préalable : pas de cause réelle et sérieuse

Publié le par dans Licenciement.

Lors d’une procédure de licenciement, il faut toujours respecter les différentes étapes fixées par la loi : convoquer le salarié à un entretien préalable afin qu’il ait les moyens de se défendre et d’apporter une réponse aux faits qu’ils lui sont reprochés ; notifier le licenciement en précisant les motifs de la rupture. Mais annoncer publiquement un licenciement avant l’entretien préalable s’apparente à un licenciement verbal.

Licenciement non disciplinaire : convocation à entretien préalable

Rupture conventionnelle : l’employeur peut-il être assisté à l’entretien si le salarié ne l’est pas ?

Publié le par dans Rupture du contrat de travail.

L’une des étapes de la rupture conventionnelle consiste à recevoir le salarié au cours d’un entretien. Si vous avez la faculté de vous faire assister lorsque le salarié l’est lui-même, qu’en est-il si vous êtes accompagné lors de l’entretien alors que votre salarié est venu seul ?

Rupture conventionnelle : convocation à l’entretien préalable
Visuel entretien préalable à la une

Délai entre la convocation et l’entretien préalable : attention au lundi !

Publié le par dans Licenciement.

Dans le cadre d’une procédure de licenciement pour motif personnel ou économique (individuel), le salarié doit être convoqué à un entretien préalable. Cet entretien ne peut avoir lieu que 5 jours ouvrables minimum après la présentation de la lettre. Ce délai est prorogé s’il expire, par exemple un samedi ou un dimanche. Mais attention, dans ces cas, ne faites pas l’erreur de fixer l’entretien le lundi…

Tableaux de calcul du délai entre la convocation et l’entretien préalable

Tout savoir sur l’entretien préalable au licenciement

Publié le par dans Licenciement.

Le droit à un entretien préalable est l’un des droits du salarié, que vous devez impérativement respecter lorsque vous envisagez son licenciement. Le Code du travail encadre strictement la procédure et en sanctionne les manquements. Voici tout ce que vous devez savoir sur cet entretien.

Tableaux de calcul du délai entre la convocation et l’entretien préalable

Convocation à l’entretien préalable à licenciement : comment la formaliser ?

Publié le par dans Licenciement.

Lorsque le licenciement d’un de vos salariés devient inévitable, vous devez impérativement et rigoureusement appliquer la procédure de licenciement adéquat, en fonction du motif de la rupture du contrat de travail. La première étape incontournable est la convocation de votre salarié à un entretien préalable. Comment devez-vous procéder ?

Entretien préalable : respectez le délai de convocation

Publié le par dans Licenciement.

La convocation à un entretien préalable est la première étape d’une procédure de licenciement. Entre le moment où vous envoyez une lettre de convocation à un entretien préalable de licenciement et la tenue de cet entretien, un délai minimum doit s’écouler.

Tableaux de calcul du délai entre la convocation et l’entretien préalable

Ce qu’il ne fallait pas manquer en avril

Publié le par dans Licenciement.

Retrouvez la sélection des actualités en droit social qu’il ne fallait pas manquer en avril. Avec ce mois-ci, la position de la Cour de cassation concernant les bons d’achat et leur exonération de cotisations sociales, ainsi que sur le contenu de la convocation de l’entretien préalable. A découvrir également, le nouveau montant de la fraction insaisissable en cas de saisie ou de cession sur salaire à compter du 1er avril 2017.

Ce qu’il ne fallait pas manquer en avril

Convocation à un entretien préalable : doit-on préciser les griefs afin de respecter les droits du salarié ?

Publié le par dans Licenciement.

Dans le cadre d’une procédure de licenciement, vous devez convoquer le salarié à un entretien préalable. Cet entretien permet au salarié de s’expliquer sur les faits reprochés, de se défendre. Dans le cadre du respect de ses droits, la Cour de cassation a confirmé sa position sur la place des griefs dans la lettre de convocation.

Convocation à un entretien préalable en vue d’un licenciement pour motif non disciplinaire

L’entretien préalable de licenciement : une étape-clé de la procédure

Publié le par dans Licenciement.

Si vous envisagez de licencier un salarié pour motif personnel ou, dans certains cas, économique, vous devez suivre une procédure destinée à assurer le respect des droits du salarié. Cette procédure démarre par une étape-clé : l’entretien préalable. Qu’il s’agisse de la convocation ou du déroulement de cet entretien, la rigueur est de mise…

Irrégularité de procédure : l’indemnisation n’est pas automatique

Publié le par dans Licenciement.

Au cours de l’année, la Cour de cassation est revenue sur sa jurisprudence concernant l’indemnisation du salarié en cas de manquement de son employeur à ses obligations. Le salarié doit prouver qu’il a subi un préjudice pour être indemnisé. La reconnaissance du préjudice n’est plus automatique. Ce nouveau principe est appliqué en cas de non-respect de la procédure de licenciement.

Convocation à un entretien préalable : la mention de l’identité des représentants du personnel

Publié le par dans Licenciement.

Dans le cadre d’une procédure de licenciement, le salarié doit être convoqué, sauf exception, à un entretien préalable. Dans la lettre de convocation, certaines mentions sont obligatoires notamment celle que le salarié peut se faire assister par une personne de son choix de l’entreprise. S’il y a des représentants du personnel dans votre entreprise, la question s’est posée de savoir s’il fallait donner leur identité.

Ce qu’il ne fallait pas manquer en avril

Publié le par dans Licenciement.

Retrouvez la sélection des actualités en droit social qu’il ne fallait pas manquer en avril. Parmi les informations importantes, on peut citer la position très attendue de la Cour de cassation sur le contenu de la convocation à un entretien préalable, l’aide à la prestation de « conseil en ressources humaines » et la remise tardive de certains documents de fin de contrat qui ne cause plus nécessairement un préjudice au salarié.

Ce qu’il ne fallait pas manquer en avril

Demande de report de l’entretien préalable de licenciement : faut-il dire oui ?

Publié le par dans Licenciement.

Pour pouvoir sanctionner un salarié, il faut respecter la procédure disciplinaire à commencer par la convocation de ce dernier à un entretien préalable. Mais si le salarié vous demande de reporter l’entretien préalable, êtes-vous tenu d’accepter ?

Tableaux de calcul du délai entre la convocation et l’entretien préalable

Convocation à un entretien préalable : avec ou sans grief ?

Publié le par dans Licenciement.

Dès lors que vous envisagez de licencier un salarié, vous devez, sauf exception, le convoquer à un entretien préalable. Suite à des décisions de justice condamnant des employeurs à verser des dommages et intérêts à leurs salariés parce qu’ils n’avaient pas précisé les griefs reprochés dans la lettre de convocation, la position de la Cour de cassation était très attendue sur cette question : la convocation doit-elle préciser les griefs reprochés au salarié ?

Licenciement pour motif non disciplinaire : convocation à entretien préalable

Convocation orale à l’entretien préalable de licenciement : un vice de procédure

Publié le par dans Sanction et discipline.

Si vous envisagez de licencier un salarié pour un motif personnel, voire économique sous certaines conditions, vous devez convoquer le salarié à un entretien préalable. Attention, la convocation orale ne figure pas parmi les modes de transmission autorisés par la loi et la jurisprudence. Elle constitue une irrégularité de procédure qui peut entrainer l’annulation du licenciement.

Entretien préalable : bien calculer le délai de 5 jours après la convocation

Publié le par dans Licenciement.

Dans le cadre des licenciements pour motif personnel ou individuel pour motif économique, le salarié est convoqué à un entretien préalable. Un délai de 5 jours doit être respecté entre la convocation et cet entretien. En cas de non-respect de ce délai, le salarié peut prétendre à des dommages et intérêts. Comment bien calculer ce délai pour éviter une telle irrégularité dans votre procédure de licenciement ?

Tableaux de calcul du délai entre la convocation et l’entretien préalable

Entretien préalable : conséquence de l’absence du salarié

Publié le par dans Licenciement.

Dans le cadre notamment de la procédure d’un licenciement disciplinaire ou d’un licenciement individuel pour motif économique, le salarié est convoqué à un entretien préalable. Vous ne pouvez pas être dispensé de convoquer le salarié. Mais ce dernier est-il dans l’obligation d’assister à cet entretien préalable pour que la procédure se poursuive ?