Droit du travail

  1. Accueil
  2. Droit du travail
  3. Actualités
  4. Petites et Moyennes Entreprises

Actualités

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Temps de travail

Sondage des Editions Tissot : 57 % des salariés parlent politique sur leur lieu de travail

Publié le 26/10/2011 par

Bientôt le début de la campagne présidentielle de 2012 : l’actualité politique alimentera encore les conversations entre collègues dans l’entreprise pendant les mois à venir. Selon un sondage des Editions Tissot réalisé par OpinionWay concernant la politique sur le lieu de travail, plus de la moitié des salariés interrogés déclarent parler politique au travail…

La politique sera certainement au centre des discussions des salariés autour d’un café pendant la pause ou l’exécution de leur travail au cours des prochains mois…

57 % des salariés parlent politique et 26 % affichent leurs opinions

En effet, 57 % des salariés interrogés par OpinionWay pour les Editions Tissot déclarent parler politique sur le lieu de travail avec leurs collègues… et 26 % affichent clairement leurs opinions politiques.

Ronan Chastellier, sociologue, revient sur les raisons qui incitent certains salariés à garder leurs opinions politiques secrètes.

Le salarié est aussi un citoyen dont la liberté d’expression, d’opinion est protégée par le Code du travail. Ainsi, un salarié ne peut pas être sanctionné ou licencié en raison de ses opinions politiques (art. L. 1132–1).

Un salarié qui serait licencié pour de telles raisons peut demander sa réintégration et des dommages et intérêts à l’entreprise.

Il est à noter que 60 % des personnes sondées déclarent que les discussions politiques au travail n’ont aucune influence sur leurs propres opinions.

Le salarié ne doit pas abuser de sa liberté d’expression. Cela pourra être le cas si le militantisme prononcé du salarié, ses prises de paroles créent un trouble caractérisé, perturbent le fonctionnement de l’entreprise.

Isabelle Vénuat, juriste, donne des précisions sur la liberté d’expression des salariés.

76 % trouvent inacceptable de distribuer des tracts

Si les discussions politiques semblent plutôt normales, 76 % des salariés jugent inacceptable qu’un salarié distribue des tracts politiques sur le lieu de travail.

Et leur position est justifiée : la distribution de tracts politiques n’est pas autorisée dans l’enceinte de l’entreprise. Les militants ont toutefois la possibilité de distribuer à l’extérieur de l’entreprise et en dehors de leur temps de travail.

   
Concernant la distribution des tracts syndicaux, la règlementation est différente. Elle peut avoir lieu à l’intérieur de l’entreprise pendant les heures d’entrée et de sortie.

Isabelle Vénuat rappelle les règles relatives à la distribution de tracts.

Importance des enjeux du monde du travail dans le vote à la présidentielle 2012

Les propositions des candidats qui compteront dans le choix des salariés au moment du passage dans l’isoloir lors des présidentielles 2012 concernent :

  • l’avenir du système des retraites pour 81 % des salariés (maintien ou modification de l’âge légale de départ à la retraite) ;
  • les améliorations des conditions de travail pour 73 % des sondés (prise en compte de la pénibilité, du stress, du harcèlement au travail) ;
  • le temps de travail et le maintien ou non des 35 heures, pour 72 % d’entre eux.

Ronan Chastellier analyse les sujets qui influenceront le vote des salariés lors des prochaines élections.


Sondage des Editions Tissot réalisé par OpinionWay du 21 au 29 septembre 2011

Info presse :
Communiqué de presse, résultats complets, interviews vidéo et photos à télécharger, consultez le Dossier de presse.

Vous avez une question en droit du travail ? Notre service d'experts peut vous fournir une information réglementaire adaptée par téléphone.

Rendez-vous sur Tissot Assistance Juridique pour obtenir un complément d'information et souscrire à l'offre.