Droit du travail & RH

  1. Accueil
  2. Actualités

Actualités

Montant du SMIC 2019

Publié le par dans chiffres et données sociales

Devant l’Assemblée nationale, Edouard Philippe a annoncé, mercredi 5 décembre, que le SMIC augmenterait de 1,8 %. Muriel Pénicaud a indiqué dimanche 9 qu’il n’y aurait pas de coup de pouce à cette hausse légale. Cela est confirmé lors des annonces faites par le Président de la République. Le coup de pouce se fera sur la prime d’activité... Concernant le SMIC, la publication des chiffres de l'inflation annuelle par l'INSEE jeudi 13 laisse penser que son augmentation ne serait que de 1,5 %. Ce taux est confirmé au Journal officiel du 20 décembre 2018.

Plusieurs annonces ont été faites autour de l’augmentation du SMIC 2019 ces derniers jours. Aucun coup de pouce sera donné dans le cadre de l’augmentation du SMIC à proprement dite.

Notez-le
La prime d’activité sera fortement augmentée. Cette prime concerne les travailleurs aux « revenus modestes », soit plus de 2,6 millions de personnes. Selon les annonces faites par Emmanuel Macron lundi 10 et complétées par Muriel Pénicaud mardi matin, cela serait de l’ordre de 100 euros en plus de la revalorisation du SMIC.

Montant du SMIC 2019 : une augmentation de 1,8 % ou de 1,5 % ?

Le montant du SMIC 2018 est de 9,88 euros bruts de l’heure, soit 1498,47 euros bruts mensuel.

Si l’on tient compte des annonces faites par le Gouvernement, le SMIC augmenterait de 1,8 % à compter du 1er janvier 2019. Cela correspond à la valorisation légale.

Le SMIC horaire passerait de 9,88 euros à 10,06 euros. Le SMIC 2019 mensuel serait de 1525,77 euros, soit une augmentation brute de 27,30 euros.

Notez-le
Une autre formule de calcul du SMIC (consistant à arrondir la durée mensuelle du travail), également admise, aboutit à un résultat différent : 10,06 x 151,67 = 1525,80 euros.

Mais attention, l'INSEE a communiqué jeudi 13 décembre 2018, les chiffres de l'inflation annuelle. Elle est, hors tabac, de 1,5 %. Le second critère pour déterminer la taux de valorisation du SMIC est la base de la moitié du gain de pouvoir d’achat du salaire horaire moyen des ouvriers et des employés (SHBOE) qui est négatif. La hausse du SMIC, selon ces critères, ne serait que de 1,5 %, soit un SMIC horaire brut de 10,03 euros et un SMIC mensuel brut de 1521,22 euros.

L'annonce officielle de l'augmentation du SMIC 2019 était donc très attendue. Le nouveau montant du SMIC 2019 a été annoncé par Benjamin Griveaux, porte-parole du Gouvernement, suite au Conseil des ministres du mercredi 19 décembre. Ce montant a été confirmé par décret au Journal officiel du 20 décembre.

Aucun de vos salariés ne doit percevoir une rémunération inférieure au montant du SMIC 2019 sauf cas particulier. Si, suite à l’augmentation du SMIC 2019, vous constatez que certains d’entre eux perçoivent un salaire plus bas, vous devez modifier leur taux horaire.

La rémunération des apprentis correspond à un pourcentage du salaire minimum de croissance (SMIC) ou, pour les salariés de 21 ans et plus, du salaire minimum prévu par votre convention collective, si ce dernier est plus avantageux. Ces pourcentages sont modifiés pour les contrats d’apprentissage qui sont signés à compter du 1er janvier 2019.

Montant du SMIC 2019 : la comparaison des éléments de salaire avec le SMIC

Pour déterminer si un salarié perçoit bien le SMIC, il faut bien sûr prendre en compte le salaire de base mais pas seulement.

Il faut aussi tenir compte de tous les compléments de rémunération versés en contrepartie du temps de travail effectif.

Sont notamment concernés :

  • les avantages en nature ;
  • les primes directement liées à l’activité du salarié, comme les primes de rendement ou de productivité, les primes de performances, sur chiffre d’affaires, etc. En revanche, les primes qui ne rémunèrent pas le travail ne sont pas prises en compte pour vérifier l'application du SMIC (exemple : prime d'ancienneté, d'assiduité, prime de salissure, remboursement de frais, gratifications bénévoles, etc.).
Attention
Les primes et gratifications payées à certains moments de l'année (prime de vacances ou prime de 13e mois) sont prises en compte seulement le mois de leur versement, sans compensation possible d'un mois sur l'autre. Mais vous ne pouvez pas modifier la fréquence de versement en fractionnant le montant de la prime afin de porter la rémunération mensuelle au niveau du SMIC, sauf si un accord collectif le prévoit.

Si vous appliquez les minima conventionnels, sachez que les éléments à prendre en compte sont généralement prévus par la convention collective. A défaut de précision, il faut inclure toutes les sommes perçues en contrepartie du travail.

Pour toutes vos questions liées à la paie, les Editions Tissot vous conseillent leur documentation « Responsable et Gestionnaire paie ».

Décret n° 2018-1173 du 19 décembre 2018 portant relèvement du salaire minimum de croissance, Jo du 20

Indice des prix à la consommation - résultats définitifs (IPC) - novembre 2018
Adresse du Président de la République Emmanuel Macron à la Nation, 10 décembre 2018
Muriel Pénicaud, Le grand entretien de la matinale, France Inter, 11 décembre 2018