Droit du travail & RH

  1. Accueil
  2. Actualités

Actualités

GMP 2019 : supprimée !

Publié le par dans rémunération

Avec la fusion AGIRC-ARCCO au 1er janvier 2019, la cotisation GMP disparait. Mais deux nouvelles cotisations vont faire leur apparition.

GMP : quelques rappels

Comme son nom l’indique, la GMP (garantie minimale de points) permet de garantir l’acquisition de points de retraite complémentaire, sur une année, pour les salariés cadres et assimilés dont le revenu ne dépasse pas un certain seuil de salaire dit « charnière ».

En 2018, la cotisation GMP est fixée à 72,71 euros par mois répartis de la façon suivante : 45,11 euros à la charge de l’employeur et 27,60 euros à la charge du salarié cadre et assimilé.

Quant au salaire charnière, au-dessous duquel la cotisation GMP est susceptible d’être appelée, il est de 3664,82 euros par mois.

GMP 2019 : disparition liée à la fusion AGIRC-ARRCO

A compter du 1er janvier 2019, la cotisation GMP disparaît.

Une suppression décidée dans le cadre de la fusion AGIRC-ARRCO. La cotisation AGFF et la contribution exceptionnelle et temporaire (CET) seront aussi supprimées, mais deux nouvelles contributions seront mises en place :

  • la contribution d’équilibre général (CEG) qui permettra à la fois de compenser les charges résultant des départs à la retraite avant 67 ans et d’honorer les engagements retraite des personnes qui ont cotisé à la GMP ;
  • la contribution d’équilibre technique (CET). Elle ne s’appliquera qu’aux salariés ayant un salaire supérieur au plafond mensuel de la Sécurité sociale (voir notre article « AGIRC/ARRCO : précisions sur les cotisations applicables à compter du 1er janvier 2019 »).

Pour connaitre tous les impacts des nouveautés paie au 1er janvier 2019 sur la feuille de paie, les Editions Tissot vous conseillent leur documentation « Responsable et gestionnaire paie ».