Droit du travail & RH

  1. Accueil
  2. Actualités

Actualités

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Embauche : coup de pouce financier pour l’emploi des jeunes

Publié le par dans Embauche.

Pour faciliter l’entrée des jeunes dans le monde du travail, Nicolas Sarkozy propose de nombreuses mesures. Cela passe notamment par le développement des contrats d’apprentissage et de professionnalisation, des exonérations de charges et des primes pour les entreprises qui recrutent.

Pour le Président de la République, « les contrats d’apprentissage et de professionnalisation sont l’un des meilleurs moyens pour s’insérer dans la vie active ». Ainsi, l’objectif est de recruter entre juin 2009 et juin 2010 :


Comment attendre ces objectifs ?

Pour le contrat d’apprentissage

Le recrutement des apprentis jusqu’en juin 2010 sera exonéré de charges sociales. Cela concernera toutes les entreprises, quelque soit leur effectif.

Les entreprises de moins de 50 salariés qui embaucheront des apprentis supplémentaires bénéficieront en plus d’une prime de 1.800 euros par apprenti. « Cela revient à un prise en charge intégrale du coût du travail pour tout jeune apprenti supplémentaire », selon Nicolas Sarkozy.

Pour le contrat de professionnalisation

Les entreprises qui embaucheront un jeune de moins de 26 ans en contrat de professionnalisation bénéficieront d’une prime exceptionnelle de 1.000 euros. Cette prime s’élèvera à 2.000 euros dans le cas des jeunes qui n’ont pas le niveau bac.

Aujourd’hui, si vous êtes inscrit au répertoire des métiers ou si vous avez moins de 11 salariés, vous êtes exonéré des CSG/CRDS et contributions et cotisations patronales et salariales, à l’exception de celles d’accidents du travail pour les contrats d’apprentissage conclus depuis le 1er janvier 2007.
Autres mesures pour insérer durablement les jeunes dans la vie active

Afin que les stages conduisent à des emplois durables, une aide exceptionnelle de 3.000 euros sera versée aux entreprises qui embaucheront leurs jeunes stagiaires en contrat à durée indéterminée (CDI).

Mais attention : seuls les stages conclus avant le 1er mai 2009 permettront de bénéficier de cette aide à l’embauche. De plus, l’embauche doit être réalisée avant la fin septembre 2009.

Actuellement, les stages en entreprisedonnent droit à une gratification à partir de 3 mois. Nicolas Sarkozy souhaite que ce seuil soit abaissé à 2 mois.


I. Vénuat

(Discours de M. le Président de la République sur l’emploi des jeunes du 24 avril 2009)



Pour plus de précisions sur l’embauche des jeunes en formation, les Editions Tissot vous proposent leur ouvrage « Gérer le personnel ».


Article publié le 28 avril 2009