Droit du travail & RH

  1. Accueil
  2. Actualités

Actualités

Sécurité et santé au travail BTP

Cancers professionnels : le BTP particulièrement touché

par

Une étude récente souligne l’importance du risque cancer dans le BTP. L’occasion de revenir sur les mesures de prévention devant être prises par l’employeur.

Evaluer et prévenir le risque cancer

En matière de santé et de sécurité de ses salariés, vous ne devez jamais être passif et vous devez évaluer et prévenir les risques pesant sur les salariés parmi lesquelles figurent les risques de maladie professionnelle dont les cancers.

Vous devez consigner votre évaluation dans un document unique d'évaluation des risques professionnels.

Vous devez également prendre toutes les mesures nécessaires pour prévenir les risques.

Il faut notamment organiser, en lien avec vos représentants du personnel et le médecin du travail, l'information et la formation à la sécurité des travailleurs susceptibles d'être exposés à l'action d'agents cancérogènes.

Pour vous aider à identifier, évaluer et prévenir les risques professionnels présents dans le secteur du BTP, les Editions Tissot vous recommandent leur documentation « Sécurité des chantiers du BTP – Guide illustré ».

Le risque cancer dans le BTP : état de lieux

L’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) vient de présenter pour la première fois des données sur les cancers d’origine professionnelle.
Cette étude non exhaustive a conduit à l’étude de toutes les situations professionnelles associées au diagnostic de 11 types de cancer : bronches, voies urinaires, sein, rein, larynx, sinus, côlon-rectum, peau hors mélanome, système nerveux central, hémopathies lymphoïdes matures, leucémies myéloïdes.

Il en ressort que le BTP est un secteur particulièrement à risque puisque c’est le secteur où surviennent le plus souvent ces types de cancer (16,2 %).

Ces cancers touchent majoritairement des personnes qui exercent les métiers qualifiés du Bâtiment et assimilés (22,1 %).

L’amiante est en cause dans 42 % des cas de cancers d’origine professionnelle étudiés.

Données présentées par l’Anses lors du 35e congrès de médecine et santé au travail organisé à Marseille du 5 au 8 juin 2018