Droit du travail & RH

  1. Accueil
  2. Actualités

Actualités

Article ancien - Il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Aide à l’embauche dans les PME : il ne vous reste plus que 2 mois pour en bénéficier

Publié le par dans Embauche.

Le 31 décembre prochain, l’aide à l’embauche dans les PME prendra fin. Plus de 320 000 entreprises en ont déjà bénéficié à une ou plusieurs reprises. Et vous ? Si ce n’est pas encore le cas, voici tout ce qu’il faut savoir sur cette aide avant qu’il ne soit trop tard !

Aide à l’embauche dans les PME : qui peut en bénéficier ?

L’aide à l’embauche dans les PME est réservée aux entreprises de moins de 250 salariés qui embauchent un salarié en CDI ou CDD d’au moins 6 mois au plus tard le 31 décembre 2016.

   
L’embauche peut se faire en contrat de professionnalisation d’au moins 6 mois.

Il vous reste donc 2 mois pour en faire la demande.

Dernière minute : Le Gouvernement a annoncé une prolongation de cette aide pour 2017. Un décret doit toutefois venir acter cette prolongation.

Vous y aurez droit si la rémunération du salarié embauché est inférieure ou égale au SMIC horaire majoré de 30 % (soit 12,57 euros de l’heure).

Il vous suffit d’en faire la demande à l’ASP dans les 6 mois qui suivent le début du contrat.


Vous attestez sur l’honneur remplir les conditions d’éligibilité mentionnées dans la demande d’aide.

Chaque trimestre, vous devez ensuite attester de la présence du salarié pour continuer à percevoir l’aide (cette attestation devant être envoyée dans les 6 mois qui suivent chaque échéance trimestrielle), sous peine de non-versement définitif.

Il n’y a pas de limite d’utilisation à cette aide, qui peut ainsi être demandée pour plusieurs salariés. La ministre du Travail a ainsi annoncé que depuis le début de l’année, 765 000 demandes d’aides ont été déposées par 320 000 entreprises.

Aide à l’embauche dans les PME : à combien s’élève-t-elle ?

L’aide est de 4000 euros maximum pour un même salarié. Elle fait l’objet de plusieurs versements de 500 euros, chaque trimestre, dans la limite de 2 ans.

Pour les premier et dernier mois d’exécution du contrat, l’aide est versée au prorata des jours d’exécution du contrat.

Le montant de l’aide est proratisé en fonction du temps de travail du salarié et de la durée du contrat de travail.

Elle n’est pas cumulable avec une autre aide à l’insertion (par exemple l’aide première embauche qui elle aussi prend fin au 31 décembre 2016) ni avec les aides au contrat de génération. Par contre, elle peut se cumuler avec la réduction Fillon, le CICE, la baisse de la cotisation d’allocations familiales ou encore des aides de l’AGEFIPH.

Vous voulez savoir à quelles aides financières vous pouvez avoir droit lors d’un recrutement ? Téléchargez notre dossier de synthèse sur les différentes aides existantes (aides liées à la personne embauchée, au type de contrat, etc.).

Vous pouvez aussi tester vos connaissances sur le sujet en répondant à notre quizz sur les aides à l’emploi.

Editions Tissot
Démarrer le questionnaire 

Anne-Lise Castell